J’ai planté une culotte dans mon école – la suite !

culottes1Il y a quelques semaines nous avions enterré des culottes en coton biologique dans la cour du lycée …

Links:

"J'ai planté une culotte dans mon école" sur notre site Internet 

"Schule vergräbt Unterhosen, um die Bodenqualität zu erforschen" sur www.fudder.de (19.09.2019)

Notre phase d'essai s’est terminée mercredi 20.11.2019. Après quelques tâtonnements, nous avons pu retrouver nos deux culottes grâce à leur élastique. Cette astuce s’est révélée bien utile car l’une des deux était complètement dégradée, attestant de la fertilité de notre sol.

Pourquoi observer des résultats différents d’un côté et de l’autre de la cour du LFA ?

Nous avons pu observer que la texture du sol était très différente aux deux endroits testés : plus compacte d’un côté et proche d’un bâtiment construit plus récemment, alors que située au milieu de la végétation de l’autre côté.culottes-2

culottes-3Ce projet sera mené à plus grande échelle au mois de Mars 2020 par Elisa, Amélie et Luca. De nombreux tests seront réalisés chez des vignerons français et allemands travaillant leurs sols de différentes manières, et dans les autres établissements de la filière franco-allemande de Freiburg.Ils seront complétés par des analyses permettant de décrire aussi la texture, l’activité biologique et l’aspect chimique des sols.

Les résultats seront présentés lors de la soirée DupleX du 15 Mai 2020 au LFA.

Nous sommes déjà sûrs d’une chose, le test fonctionne !

culottes-4

article: Karine Scherzinger

photos: Guillaume Chevallier

 

ImprimerE-mail